Papageno : viens le 24 janvier !!

Pour ceux qui ont envie de :

  • rencontrer des étudiants en journalisme
  • parler de psychiatrie à des journalistes
  • se confronter à une expérience nouvelle et stimulante
  • apprendre à communiquer avec les médias
  • passer quelques heures à l’école de journalisme de Bordeaux  (IJBA) le 24 janvier 2018
  • Dès la première année de DES, y’a pas d’âge pour commencer !

Le programme Papageno a été créé par nos amis Lillois pour aider les psychiatres à communiquer avec les journalistes et surtout aider les médias à trouver les bonnes manières de parler de suicide. C’est aussi un bon moyen de se faire connaître auprès des journalistes, de faire partie de leurs contacts.

Le programme Papageno intervient dans la plupart des écoles de journalisme en France, à chaque fois avec des internes en psychiatrie.

Concrètement l’intervention du 24 janvier sera entre 9h et 16h. Le powerpoint est déjà fait. Nous nous adressons à des étudiants en journalisme niveau master. Idéalement, il faudrait que nous soyons une dizaine pour faire des petits groupes de travail (environ 4 à 5 étudiants/interne). En fait il s’agit d’un TD dans leur programme, ils sont notés sur leur capacité à nous interroger et à écrire un rapide article sur le suicide. Ce qui leur permet de se confronter concrètement aux écueils classiques de cet exercice.

La raison de cette intervention est simple : vous connaissez sans doute l’effet Werther qui entraîne une hausse des suicides (jusqu’à 25% dans le mois qui suit !). Il y a aussi l’effet Papageno qui permet à l’inverse de diminuer le risque suicidaire.

Vous pouvez trouver plus de renseignements sur le site du programme Papageno et les recommandations faites par l’OMS.

Vous pouvez contacter directement Nathalie Pauwels à

Encore hésitant ? « PSYCHIATRE : POURQUOI RÉPONDRE AUX JOURNALISTES ? »

Si vous voulez venir : remplissez ce Doodle. L’idéal est de venir de 9h à 16h, mais j’ai laissé la possibilité de ne faire que matin ou après-midi pour les agendas les plus compliqués 🙂

Nicolas L.